lundi 16 septembre 2013

Hypnose , préparation sans douleur à l'accouchement?



Et si l’hypnose pouvait remplacer la péridurale ? 

C’est en tous cas ce que prônent celles qui ont eu l’occasion de la pratiquer pendant leur accouchement. 

Mettre au monde un enfant sans douleur et le plus naturellement possible, n'est-ce pas le rêve de la femme enceinte? L'utilisation de l'hypnose lors de l'accouchement pourrait satisfaire leur désir. Exit les péridurales et autres médicaments pour lutter contre des douleurs physiques.
L’hypnoanalgésie, c’est le nom que prend l’hypnose éricksonienne lorsqu’elle est utilisée dans le but de lutter contre la douleur, et notamment, contre la peur de la douleur, séduit de plus en plus de femmes.

En salle de travail, l’hypnose peut être utilisée comme un anxiolytique. 

Les futures mères n’ont alors plus peur d’avoir mal. Elles n’éprouvent plus de manière exacerbée les sensations au moment de la pose de la péridurale ou pendant la césarienne. 

Résultat : l’accouchement se passe plus sereinement. 

Une étude menée à la maternité des Cliniques universitaires Saint-Luc à Bruxelles (Belgique) a montré que le fait d’inclure quatre séances d’hypnothérapie dans la préparation à la naissance apportait de nombreux bénéfices. 

Les femmes ont plus confiance en elles et vivent mieux les imprévus de l’accouchement (césarienne, péridurale…), 
Les pères sont plus impliqués en salle de naissance et, à la maternité, le travail est plus rapide et la période qui suit l’accouchement, plus sereine.

Mais l’hypnose n’est pas forcément un outil d’évasion. Elle peut aussi, par le biais d’exercices d’imagerie mentale, permettre aux femmes qui le désirent de rester psychiquement bien présentes à leur accouchement. Il sera alors question de modifier la perception qu’elles ont de la situation et donc, de leurs sensations. 

Les avantages des cours d’Hypnose :

- Accroitre la détente profonde, éliminer la peur qui cause la tension et la douleur.
- Induire les endorphines naturelles de votre corps
- Diminuer le besoin de recourir aux interventions médicales et instrumentales
- Améliorer la communication avec votre enfant in-utero, intensifier le lien mère-enfant
- Réduire le temps de travail lors de l'accouchement
- Donne au conjoint un rôle important au cours de la naissance
- Renforcer l'assurance des parents dans leurs compétences
- Enseigner des techniques respiratoires qui permettent aux femmes de mettre leur bébé au monde sans violence et sans poussées difficiles
- Créer un environnement de naissance calme, serein et joyeux plutôt que tendu et générateur de stress



 

Les sages-femmes ont constaté que les accouchements sous hypnose permettaient un relâchement global, et donc, une dilatation plus rapide. Le travail serait alors moins long, moins fatiguant et par conséquent, les suites de couches seraient moins compliquées. Par ailleurs, ce seraient également des accouchements moins traumatiques, qui, par conséquent, entraîneraient moins de dépressions post-natales.

C’est grâce au soutien financier de la Fondation APICIL que l’hypnose a pu être intégrée aux pratiques de l’hôpital Robert Debré à Paris. 
Cette fondation a pour objectif d’améliorer la prise en charge de la douleur en France, en encourageant le développement de méthodes non médicamenteuses complémentaires. À Strasbourg, Rouen, Rennes ou encore Toulouse, certaines maternités ont également intégré l’hypnose à leurs pratiques.

Et vous, avez vous déjà eu recours à l'hypnose? Est ce que cette méthode aurait pu vous être utile? Envisagez vous de l'utiliser dans une future grossesse?


Lauriane.

sources :